Définition des danses et styles Swing

Depuis le XVIIème siècle, des esclaves sont déportés d'Afrique du sud vers les Etats Unis. Tout leur est interdit sauf de chanter les "Works songs" pour rythmer leurs travaux. Puis, pour les cérémonies religieuses catoliques des blancs, les "Negro Spirituals". Quand ces mêmes chants sortent de l'église, ils prennent le nom de "Gospels Songs" et, pratiqués individuellement, de "Blues" (chants tristes solitaires). Début 1863, l'esclavage est aboli. Les noirs s'emparent de tous les instruments de musique et en deviennent vite maètres avec l' aide des italiens et des juifs qui vont nettoyer et sécuriser les bars car les noirs n' avaient pas toujours le droit de tenir leurs établissements, ils sont aussi des "Mobsters", des hors la loi. Ainsi, les juifs et les italiens vont s' accaparer le marché des loisirs. Le Blues est orchestré au Music Hall sous forme de spectacle. Dans le sud, à la Nouvelle Orléans, né le JAZZ, issu du Blues, du Spiritual et du Ragtime (ligne mélodique syncopée). Vers 1930, la musique jazz du Boogie Woogie. et devient le SWING (qui donne envie de bouger) faisant naétre les premiéres danses de la famille.

Combien d' entre vous ont entendu parler de tous les styles de Rock qui puissent exister sur la planète. Connaissez vous les autres styles autre que le Rock' n Roll issu lui méme du Swing ? Avez vous vu dansé le :
Arthur Murray Shag, Balboa, Beach Bop, Boogie Woogie, Bop , Bugg , Carolina Shag , Country Swing , D.C. Swing , Double Bug , Double Swing , East Coast Swing, Flying Lindy Hop, Jamaica , Jive , Kansas City Shag , Le Roc (Ceroc), Prep Step, Push, Rock and Roll, Shag, Single, Swing, Stepping, St. Louis Shag, Supreme, Prep Step, Texas Tommy, Triple swing, Western Swing, Whip
Devant tant de styles, on comprend l' importance du Swing aux Etats unis et l' ampleur qu' il a eu. Aujourd'hui, ceux qui dansent la Salsa croient que c' est plus difficile que le swing. Je leur réponds : Evidemment que le swing est plus difficile et de loin que les deux seuls styles majeurs : Salsa cubaine ou salsa portoricaine. Ces derniers confondent le Rock' n Roll parisien avec l' ensemble des styles Swing.
Nous tâcherons dans la suite de définir quelques styles de Swing de nos jours :


Le Lindy Hop

Lindy Hop est une danse de couple afro américaine qui est executée le plus souvent sur la musique swing des années 1930. On peut définir le Lindy Hop comme une danse "ludique", "noire", "folle" ... C'est au dancing "Le SAVOY" A Harlem, que 5000 danseurs se défoulent devant Louis Armstrong, Duc Ellington, Count Basie, Louis Prima... Mon ami, Angel Rodriguez répétait cela autour du "SAVOY" et son influence sur le Bronx et la communauté latines d' El Barrio :
"This is now what people call shines. In Razz M Tazz we call this Freestyle. Most people don't know the history behind the phrase "shines" which came from the nickname given to shoe shine boys who tapped in the 50s and 60s for a nickel. Mambo turns came from the Caribbean as well as from the Savoy ballroom where people like Sonny Allen were doing the swing and adding their turns to mambo. I was performing Salsa and Mambo shows while still performing Hustle shows for people such as Machito and his Orquestra." Alors que des noirs improvisent un mélange de Charleston et danses animalières ... Cette danse s' inspire du Charleston, des claquettes, du cake walk et de la plupart des danses que les noirs pratiquaient à l' époque.fut appelée le Cake Walk (Origine Compétition de danse clandestine "noire" pour gagner un géteau). Basée sur le rythme et l'improvisation, cette danse de couple permet de dépasser la codification du Rock'n'Roll pour danser en harmonie avec l'infinie richesse de la musique des Big Bands (Count Basie, Duke Ellington, Lionel Hampton et évidemment "le roi du swing "Bennie Goodman"). Les plus grands danseurs sont : Frankie Manning (Monsieur Lindy Hop qui a codifié cette danse). Il faut attendre la seconde guerre mondiale pour que le Lindy traverse l' Atlantique.Il sera dansé par les soldats américains é Londres, dans les caves parisiennes et partout où l' on joue le Jazz. Paris fût la capitale du Jazz é l' époque de Saint germain des prés (années 50). Le Lindy Hop a évolué pour donner naissance au Be Bop en 1947 et le Rock' n Roll en 1950 beaucoup plus adaptés aux petites caves parisiennes.
Le lindy hop est en pleine ascension aux Etats-unis, ou danseurs de swing, relancés par Brian Setzer et autres Big Bad Voodoo Daddy, ne reconnaissent plus que cette danse. La fièvre se propage et la France est un terrain privilégié du Lindy Hop.Le Lindy Hop n' est donc jamais mort et va de mieux en mieux aux Etats unis et en Europe. A Paris, les rats de caves avec Gilles et Myriam ont été le moteur pour relancer cette danse à Paris. Aujourd' hui, pleins d' écoles propose des cours de Lindy.


LE JITTERBUG (Etats unis - 1930)

Le nom "Jitterbug" est un surnom donné par les radios aux jeunes danseurs (Il signifie "tremblement du microbe"). C'est un Lindy hop revu et corrigé par les blancs américains. Ils veulent danser le Lindy mais n'arrivent pas à le faire aussi rapidement que les noirs. Ce qu'ils faisaient en 4 temps, les blancs le feront en 6 temps. Alors que les premiers improvisaient figures et acrobaties, les seconds décomposeront et codifieront pour les adapter é leurs habitudes plus "intellectuelles" qu'instinctives. Dans le Jitterbug le pas initial simple et tourné est sur 8 temps; le style se rapproche du Double-temps à flexion alternée, mais ici on reste sur la plante des pieds et on ne croise pas à 2 et à 6


Le BOOGIE WOOGIE (1930 à 1938)

Les bûcherons noirs qui traversent réguliérement le Texas et la Louisiane en train jouent du piano pour se distraire. Mais la musique doit s'adapter au bruit de l'essieu du train (appelé "Boogie"). La musique est différente du Swing traditionnel et le boogie woogie sera dansé différemment, en 6 ou 8 temps. Les Anglais l' appellent "Jive", Les Américains "Lindy", les Franéais 3-3-2. Importé par l' armée américaine en 1945 sous le nom de Jerry-Bug (Swing à 6 temps oé chaque stamp est remplacé par deux petits pas, ce qui fait que le Jerry-Bug est le swing sans stamp).

Le boogie-woogie connaît une rennaissance importante depuis le début des années 90. Basé sur l'interprétation musicale plus que sur la performance physique, le boogie continue de progresser et d'attirer toujours plus de licenciés.

le BE-BOP ou BOP (France 1945)

Musicalement le Be-Bop se distingue du Swing par la forme d' interprétation particulière que le musicien imprime à son improvisation qui, dans le genre, doit être en principe de l' improvisation pure. Dans les caves de St Germain des prés é PARIS, les "Rats de cave" dansent toute les nuits. Ils décident de donner un nouveau nom Français à cette danse. Ce sera le BE-BOP. En ce qui concerne la danse, si l' on veut exécuter du vrai BEBOP, il faut improviser en se laissant emporter par le rythme car si la musique inspire les danseurs, la réciproque est vraie : c' est ainsi que pas mal de cubains continuent à composer leur musique. Le BEBOP se danse sur 4, 6 ou 8 temps indifféremment pour faciliter l'exécution des figures fantaisistes.
A partir de l'époque Bebop de St Germain des prés, de Lyon é Marseille on continue à danser sur des musiques de plus en plus rapides de style Jazz ou Swing. Les acrobaties sont abandonnées en raison de la vitesse qui atteint fréquemment les 60 mesures par minute. Elles sont remplacées par des fantaisies de style Jazz, des pas simplifiés des jeux de jambe (breaks, fentes, jetés, brossés...). Les années 60 et 70 voient le rock prendre un essor certain, notamment é Paris et Lyon. Très rapidement une concurrence s'installe entre parisiens et lyonnais. Cette compétition prend de l'importance et le rock et le be-bop connaissent un grand succés, surtout à Lyon. En 1985, des enseignants commencent é codifier ce style : deux variantes sont actuellement connus : le Be bop Lyonnais et le Be bop Marseillais. De nos jours, les professeurs se raréfient et ces 2 danses risquent l' extinction.


WEST COAST SWING

Trés diffusé aux états-Unis, le West Coast Swing (également appelé slow swing ou sophisticated swing) est la danse officielle de la Californie (côté ouest des états-Unis). Les français découvrent petit à petit cette danse que l'on peut considérer comme un style différent pour danser le rock 6 temps. Si le west coast Swing des origines se dansait sur 6 temps (et c'est toujours le cas) avec le 1-2 sur place et systématiquement déhanché, le développement des figures amena à introduire un 1-2 de type "marche marche" afin d'augmenter les déplacements et les effets de style.

Le west coast swing se danse aujourd'hui avec une posture plutôt droite et des mouvements trés "coulés". Bref, c'est une danse à l'allure élégante. Certains couples vont méme jusqu'à pousser le côté flirt du couple : minauderies ou provocation pour la fille et côté un peu gigolo et créneur pour le garéon.


Le ROCK'N ROLL (1955 appelé CE ROC aussi)

La version la plus populaire du swing en France appelé aussi Rock 6 ou 4 temps par la communauté des danseurs. En France, Il y a une forte prédominance du rock que les américains ne connaissent pas en tant que danse !
Le Rock 4 temps connu aussi sous le nom de Rock versaillais ou mayonnaise ou spaghetti se pratique toujours dans les milieux étudiants, grandes occasions et bourgeois : il se danse dans n' importe quel sens sans ligne de danse précise ce qui agace les danseurs en ligne des écoles. c' est un Rock que l' on apprend sur le tas et tend à l' anarchie des mouvements et les risques de casser les bras de sa cavaliére. c' est le Rock de rue !
Le Rock 6 temps est le plus connu par la communauté des danseurs qui ont appris dans les écoles : il se danse sur une ligne et avec beaucoup de chorégraphies et vitesse. Le style existe mais moins que dans les danses latines : c' est plus dans la façon ludique, tonique et dans la personnalité des danseurs que l' on peut parler de style.
Le nom de Rock'n roll devient populaire avec Bill Halley en 1955 et "Rock around the clock" (1er de tous les hit-parades pendant 5 mois é partir de Mai 1955). Les grands tubes "noirs" ont été récupéré pour rien par les blancs comme Elvis Presley et ont contribué é leur succés. Les jeunes sont "Rockabily". Surprises-party, décors de restaurant, voitures, vêtements sont tous "Rocknroll". le "Blues" de Pat Boone et Fats Domino, le "Country" d'Elvis Presley, le "Rythme and blues" de Chuck Berry deviennent ROCK AND ROLL.
On dit que ce sont les éléments qui ont codifié le six temps mais cela reste à prouver. La danse version école est toujours en 6 temps : Rock (Balance) = 1 pas en arrière + 1 pas en avant (sur 2 temps : pas continus), and Roll (Roule ou chassé-glissé) = 3 pas à gauche (sur 2 temps : 3 et 4) + 3 pas à droite (sur 2 temps 5 et 6).

Attirons l' attention sur ce commentaire issu de la base US Swing Dance Server :
"The French form of the dance, where there is NO footwork, so it's very easy. These make up for that by doing very complex 6/8 beat moves with the arms. Looks very good for a while, but is mechanical, and contains little expression."
Comme je disais avant : le style existe mais moins que dans les danses latines : c' est plus dans la faéon ludique, tonique et dans la personnalité des danseurs que l' on peut parler de style. Disons aussi que pas mal de danseurs ou danseuses ne le développent pas parce que leur seul but est de danser et s' amuser sans chercher de nouvelles difficultés à leur premier apprentissage. Parfois, on se demande si ces personnes qui alimentent des serveurs de danse connaissent de quoi ils parlent !


Le JIVE (Angleterre - 1963 )

C'est une variante du Rocknroll codifiée par les Anglais pour en faire une danse de spectacle et compétition. Le JIVE fait partie des cinq danses "Latines" des danses Sportives. (Classification totalement abitraire, puisqu'il n'a jamais séjourné dans les pays latins et c' est é quoi s' insurgent certains américains (Eddie Torrès) qui ont consacré leur vie à codifier la salsa Mambo afin qu' un jour elle intégre les danses latines). Il peut étre dansé en 6, 8 ou x temps, quelle que soit la musique. Il s'agit plus de gymnastique artistique avec beaucoup de pas jetés "Kick" que de danse sociale ou populaire, l'objectif étant de plaire aux spectateurs et nom aux danseurs. Cette danse est une danse qui s' apprend par coeur et inexploitable sur une piste de danse sociale méme par les meilleurs rockeurs : Un rockeur - swingueur ne peut pas danser avec une partenaire "Jive"

Le ROCK ACROBATIQUE (France)

Le rock acrobatique est né de l'évolution d'un certain nombre de danses : Le lindy hop, le be-bop, le rock'n'roll... Ce sont les Lyonnais qui en 1972 inventent le Rock acrobatique dans un but purement commercial, comme pour le Jive. Toujours plus "spectacle et compétition", c'est une gymnastique dansée sur une musiques populaire. Comme pour le Jive, les danseurs se lassent assez vite de la compétition et reviennent tous au style de Rocknroll traditionnel (6 temps en pas triple, simple ou double). Le rock acrobatique, bien que très "aventurier" à son démarrage, est aujourd'hui trés codifié et les acrobaties, bien qu'impressionantes, sont réalisées aujourd'hui avec toutes les mesures de sécurité qui leur sont dues.
Les années 70 et le début des années 80 ont été le théâtre de la structuration du rock acrobatique comme discipline sportive. Des fédérations de danse nationales ont vu le jour (apparemment en conflits perpétuels !), puis une fédération de danse européenne, puis une fédération de danse mondiale, la WRRC. A l'heure actuelle, la France compte plus d'un millier de compétiteurs, et un nombre de pratiquants que l'on ne peut plus compter. Malheureusement, la France est aussi le seul pays au monde qui compte deux fédérations de rock acrobatique et disciplines associées : le CNRA et l'AFDA.


CONCLUSION

Que sont les états des lieux de nos jours ?
De nombreux autres styles sont apparus dans le monde entier : Arthur Murray Shag, Balboa, Beach Bop, Boogie Woogie, Bop , Bugg , Carolina Shag , Country Swing , D.C. Swing , Double Bug , Double Swing , East Coast Swing, Flying Lindy Hop, Jamaica , Jive , Kansas City Shag , Le Roc (Ceroc), Prep Step, Push, Rock and Roll, Shag, Single, Swing, Stepping, St. Louis Shag, Supreme, Prep Step, Texas Tommy, Triple swing, Western Swing, Whip... Mais si les noms et les styles changent suivant les pays et les musiques, les régles générales restent les mêmes. Le rock'n roll est maintenant une activité sportive et de loisir enseignée dans les établissements scolaires, les MJC, clubs de loisirs, associations, centres de vacances...

Les danseurs aiment pratiquer tous les styles (Rock, Jitter, Boogie, Swing...) pour pouvoir varier les figures, les pas... suivant la musique et leur tempérament. L'ensemble de ces techniques est codifié sous l'appelation Rock de loisir. C'est un rock démystifié qui, à partir de la base en 6 temps comprend toutes les variations de pas (triple, double, simple), variations de figures (simples à complexes) variations de pas fantaisies (Jazz, stop, break, fente, twist, brossé, jeté, jeux de jambes...) et les figures spectaculaires (lifts et acrobaties simples).

Bibliographie :
- US Swing Dance Server

- Les danses en vogue et leurs théories -Jacques Bense : Champion du monde en claquette - 3 tomes chez Editions Bornnemann - Paris

Par El maestro fondateur de Salsalovers Paris
Continuer
Niveaux danse
Recherche rapide
vide
Langues
French English
Devises